LES VOIX FÉMININES ÉTEINTES DU SUD

Le 31 juillet a été consacré « Journée de la femme africaine » à l’occasion du premier congrès de l’Organisation Panafricaine des Femmes (PAWO en anglais) de Dakar. Pour commémorer cette  Journée de la Femme africaine à Bruxelles, les FEMMES DE BONNE VOLONTÉ et ALTERNATIVES SUD-NORD,  organisent une scène ouverte, pour les femmes Africaine de Bruxelles, ce vendredi 28 juillet  à Matongé.

Image d’archive de la Journée Internationale de la Femme Africaine. Au centre à droite, Madame Maria Ruth Neto et au centre à gauche, Madame Fathia Bethabar.  © Organisation Panafricaine des Femmes (OPF).

C’est le 31 juillet 1962, à Dar es Salaam, que des femmes des quatre horizons du continent africain se sont réunies pour la première fois et ont créé la première organisation de femmes, dénommée « la Conférence des femmes africaines (CFA)» ; L’ORGANISATION PANAFRICAINE DES FEMMES (OPF) a ainsi vu le jour un an avant l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA).

Nous sommes début des années 60, au lendemain de l’indépendance de certains de leurs pays,  en dépit des frontières artificielles de langues, d’opinions politiques, triomphant des contradictions; Les femmes d’Afrique, décidaient de s’unir, de former une seule association afin de mieux se connaitre, d’échanger leurs expériences, de conjuguer leurs efforts pour l’émancipation de la femme sur le continent africain. La PAWO a été formulée, avec comme principal but la création d’une organisation qui garantirait une participation totale et efficace des femmes au développement politique, économique et social dans les Etats membres africains en particulier, et au niveau international en général.

Ces événements démontrent le rôle historique de pionnières joué par les femmes, témoignant de leur capacité de réaliser et de conduire des changements en Afrique.

LES VOIX FÉMININES ÉTEINTES DU SUD

Myriam Makeba, Anne Marie Ndzie, Cesaria Evora, Mpongo love, Sophie Tapedi, Bebe Manga , Abeti Masikini…

Elles ont étés des grandes chanteuses africaines à porter la voix de l’Afrique hors l’Afrique. des artistes complètement passionnées ou militante. Ces plus belles voix féminines originaires d’Afrique subsaharienne interprétées à Bruxelles par d’autres femmes africanes, avec ou sans expérience scénique!

De Johannesburg à Lomé, de Cotonou à Kampala, de Bamako à Luanda, embarquez pour un hommage aux ‘Mama Africa’ d’hier et d’aujourd’hui.  Avec la collaboration de KUUMBA, la Maison Africaine Flamande. Chaussée de Wavre 78, 1050 Ixelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *