LA « JOURNEE PANAFRICAINE DE LA FEMME »

 

L’histoire d’Afrique a été marquée par des légendes de plusieurs reines et femmes puissantes. Des femmes d’influence qui ont transformé le cours des choses et qui sont aujourd’hui source de fierté et d’espoir pour les Africains. Nous parlons ici, entre autre, de la reine de Saba en Ethiopie, la reine Zingha en Angola, la reine Kimpa Vita du Congo, Abla Phoku la reine de Baoulé en Cote d’ivoire, la reine Cléopâtre en Égypte…

// Le rôle de la femme pionnière // Invitées de l’Oncle KINCH de ce mercredi 26 Juillet 2017: Sylvie nawasadio (Zap Mama, Nti.Ma…)  et Bibiane Mokeni. En compagnie de GERARD KANABASAWO.

L’ORGANISATION PANAFRICAINE DES FEMMES

Créée à l’initiative de Awa Kéita, une grande militante féministe malienne, la Journée Internationale de la Femme Africaine (JIFA) a été lancéée pour la première fois en 1962, promulguée par l’ONU et l’OUA, le 31 juillet 1963.

Nous sommes début des années 60, au lendemain de l’indépendance de certains de leurs pays,  en dépit des frontières artificielles de langues, d’opinions politiques, triomphant des contradictions; Les femmes d’Afrique, décidaient de s’unir, de former une seule association afin de mieux se connaitre, d’échanger leurs expériences, de conjuguer leurs efforts pour l’émancipation de la femme sur le continent africain. La PAWO a été formulée, avec comme principal but la création d’une organisation qui garantirait une participation totale et efficace des femmes au développement politique, économique et social dans les Etats membres africains en particulier, et au niveau international en général. Ces événements démontrent le rôle historique de pionnières joué par les femmes, témoignant de leur capacité de réaliser et de conduire des changements en Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *